Éviter la transmission de la Covid-19 dans les hôpitaux

transmission

D’après les chiffres publiés par Santé publique France, le risque d’être contaminé par la maladie à coronavirus (COVID-19) à l’hôpital, qu’on soit patients ou professionnels, connaît une importante augmentation.

Les infections nosocomiales, c’est-à-dire contractées directement dans un établissement de santé, sont désormais majoritairement liées au coronavirus. C’est pourquoi l’an dernier, le Covid-19 est devenu la première maladie nosocomiale en France.

Quelques chiffres clés 

Suivi des signalements de Covid-19 nosocomiaux, France, du 1er mars 2020 au 14 janvier 2022 (Santé publique France).

30%

des établissements de santé français ont signalé au moins un épisode de Covid-19 nosocomial

73%

des signalements reçus correspondent à des situations de cas groupés (au moins 3 cas liés)

77%

des signalements de cas groupés présentent un caractère nosocomial certain ou probable

42 %

des épisodes de cas groupés sont survenus en service de médecine et 36 % en services de soins de suite et de réadaptation, services de longue durée et secteurs d’Ehpad

25%

des hypothèses de transmission correspondent à l’absence de repérage du cas lors de son admission

Comment la Covid-19 transmet-elle ?

risque transmission

L’infection SARSCoV2 se transmet d’une personne à l’autre, autrement dit, elle est interhumaine. La transmission se fait de la manière suivante :

Infection directe avec des gouttelettes libérées lorsqu’une personne infectée parle, tousse ou éternue à une personne en bonne santé à courte distance, qu’elle présente ou non des symptômes. Le risque de contamination se produit principalement par les muqueuses des voies respiratoires.

Une infection indirecte est causée par le contact des mains sales avec les muqueuses (bouche, nez, yeux).

Risque de transmission du SARS-CoV-2 par aérosols en milieux de soins

Le Haut conseil de la santé publique a examiné la question de la protection respiratoire des soignants en établissement de santé , établissement médico-social  et en cabinet libéral face au risque de transmission du SARS-CoV-2 par aérosols.

Il est recommandé :

 

  • De faire porter un masque à usage médical aux patients suspects ou confirmés Covid-19, de manière systématique dans un cabinet libéral et, dans la mesure du possible et selon la tolérance, lors de l’entrée d’une personne ou d’un professionnel de santé.

 

  • Pour les professionnels de santé, porter systématiquement un appareil de protection respiratoire de type FFP2 lors de la réalisation de gestes invasifs ou manœuvres au niveau de la sphère respiratoire ou ORL générant des aérosols chez des patients suspects ou confirmés Covid-19.

 

 

Comments are closed.